Vous avez réussi l’examen théorique ?

Vous pourrez alors choisir entre les formations à la conduite suivantes :

  • Il est interdit de conduire à l’étranger sous couvert d’un permis de conduire provisoire.
  • L’examen théorique pour la catégorie B n’est pas valable pour obtenir un permis de conduire (provisoire) de la catégorie AM, A1, A2 ou A.
  • Le permis de conduire provisoire catégorie B ne permet pas de conduire un véhicule de la catégorie AM, A1, A2 ou A.

Documents à présenter au moment de l’examen sur la voie publique

Si vous êtes titulaire d’un permis de conduire provisoire en cours de validité et vous vous présentez à l’examen sur la voie publique avec votre propre véhicule:

  • votre document d’identité* en cours de validité;
  • la preuve que vous avez réussi l’examen théorique depuis moins de 3 ans;
  • la preuve que vous avez réussi le test de perception des risques;
  • votre permis de conduire provisoire en cours de validité (délivré depuis plus de 3 mois);
  • après 2 échecs successifs, la preuve que vous avez suivi la formation obligatoire après 2 échecs;
  • la preuve d’assurance de la responsabilité civile pour le véhicule avec lequel vous vous présentez, en cours de validité (carte verte – certificat d’assurance international);
  • le certificat d’immatriculation du véhicule avec lequel vous vous présentez;
  • le certificat de visite de couleur verte du véhicule avec lequel vous vous présentez, en cours de validité (si le véhicule est soumis au contrôle technique);
  • le permis de conduire belge ou européen du guide ou de la personne accompagnante, valable pour la conduite du véhicule à bord duquel a lieu l’examen pratique;
  • le cas échéant, le certificat d’enseignement du guide après le rendez-vous pédagogique;
  • le document d’identité du guide ou de la personne accompagnante en cours de validité et délivré en Belgique;
  • la preuve du paiement de la redevance (en cas de paiement anticipé).

Si vous avez fait appel à une école de conduite agréée:

  • votre document d’identité* en cours de validité;
  • la preuve que vous avez réussi l’examen théorique depuis moins de 3 ans;
  • la preuve que vous avez réussi le test de perception des risques;
  • votre certificat d’enseignement pratique délivré par une école de conduite agréée attestant que vous avez suivi la formation de 30 heures;
  • votre permis de conduire provisoire en cours de validité (délivré depuis plus de 3 mois)
    ou
    un certificat d’enseignement pratique délivré par une école de conduite agréée attestant du suivi de la formation prévue après l’expiration du délai de validité de votre permis de conduire provisoire et une attestation de stage délivrée par votre administration communale;
  • après 2 échecs successifs, la preuve que vous avez suivi la formation obligatoire après 2 échecs;
  • la preuve du paiement de la redevance (en cas de paiement anticipé).

La formation pratique à la conduite

Accès direct

Cours pratique: Vous suivrez minimum 30 heures d’enseignement pratique. L’école de conduite agréée vous délivrera un “Certificat d’enseignement pratique”.

Âge minimum: 18 ans

Test de perception des risques: Ce test est une condition d’accès à l’examen sur la voie publique et se déroule sur ordinateur. Vous serez confronté à différentes situations de circulation dans lesquelles vous devrez identifier les dangers qui se présentent.

L’examen sur la voie publique: Pas de stage sous couvert d’un permis de conduire provisoire. Vous passerez immédiatement l’examen sur la voie publique avec le véhicule de l’école de conduite agréée (l’instructeur vous accompagnera).

En cas d’échec: Après 2 échecs successifs à l’examen sur la voie publique, vous devrez suivre minimum 6 heures de cours pratiques via l’école de conduite agréée.

Filière auto-école

Cours pratique: Vous suivrez minimum 20 heures d’enseignement pratique. Les cours pratiques peuvent éventuellement être suivis avant la réussite de l’examen théorique et à partir de 17 ans. L’école de conduite agréée vous délivrera un “Certificat d’enseignement pratique”.

Âge minimum: 18 ans

Test de perception des risques: Ce test est une condition d’accès au test de capacités techniques de conduite pour pouvoir obtenir un permis de conduire provisoire 18 mois et se déroule sur ordinateur. Vous serez confronté à différentes situations de circulation dans lesquelles vous devrez identifier les dangers qui se présentent.

Test de capacités techniques de conduite: Ce test est une condition pour pouvoir obtenir un permis de conduire provisoire 18 mois et se déroule dans un centre d’examen. Le centre d’examen vous délivre un “Certificat d’aptitude”.

Délivrance du permis de conduire provisoire: Après la réussite du test de capacités techniques de conduite, un permis de conduire provisoire 18 mois vous sera délivré par votre administration communale, sur présentation de la “Demande d’un permis de conduire provisoire 18 mois”, du “Certificat d’enseignement pratique” et du “Certificat d’aptitude”.

Stage: Sans guide, minimum 3 mois, maximum 18 mois.

L’examen sur la voie publique: Après minimum 3 mois de stage, vous pourrez présenter l’examen sur la voie publique au centre d’examen avec votre véhicule (en présence d’une personne accompagnante) ou avec le véhicule de l’école de conduite agréée (l’instructeur vous accompagnera).

En cas d’échec: Après 2 échecs successifs à l’examen sur la voie publique, vous devrez suivre minimum 6 heures de cours pratiques via une école de conduite agréée.

Validité: Après l’expiration du délai de validité (18 mois) de votre permis de conduire provisoire, vous ne pourrez poursuivre votre apprentissage et présenter l’examen sur la voie publique que via une école de conduite agréée, après avoir suivi minimum 6 heures de cours pratiques.

Filière libre

Rendez-vous pédagogique: Si vous avez réussi votre examen théorique après le 30/06/2018, vous et vos guides devrez suivre 3 heures de rendez-vous pédagogique. Il s’agit d’une formation de 3 heures dispensée par une école de conduite agréée en Wallonie ou via e-learning (voir site web www.awsr.be).

Cours pratique: Vous pourrez suivre 6 heures d’enseignement pratique mais ce n’est pas obligatoire.

Âge minimum: 17 ans

Délivrance du permis de conduire provisoire: Après la réussite de l’examen théorique, un permis de conduire provisoire 36 mois vous sera délivré par votre administration communale sur présentation de la “Demande d’un permis de conduire provisoire 36 mois”.

Stage: Avec guide, minimum 3 mois, maximum 36 mois. Vous devrez parcourir au moins 1.500 kilomètres et compléter le journal de bord dans le Road Book

Test de perception des risques: Ce test est une condition d’accès à l’examen sur la voie publique et se déroule sur ordinateur. Vous serez confronté à différentes situations de circulation dans lesquelles vous devrez identifier les dangers qui se présentent.

L’examen sur la voie publique: Après minimum 3 mois de stage, vous pourrez présenter l’examen sur la voie publique au centre d’examen avec votre véhicule (votre guide ou un instructeur de conduite breveté indépendant vous accompagnera) ou avec le véhicule de l’école de conduite agréée (l’instructeur vous accompagnera).

En cas d’échec: Après 2 échecs successifs à l’examen sur la voie publique, vous devrez suivre minimum 6 heures de cours pratiques via une école de conduite agréée.

Validité: Après l’expiration du délai de validité (36 mois) de votre permis de conduire provisoire, vous ne pourrez poursuivre votre apprentissage et présenter l’examen sur la voie publique que via une école de conduite agréée, après avoir suivi minimum 6 heures de cours pratiques.

Vous voulez apprendre à rouler seul ?

Présentez le test de capacité technique de conduite :

  • Conditions accès (18 ans, théorique en cours de validité + test de perception des risques)
  • Quand (après 20h de cours dans une auto-école ou 3 mois de filière libre)
  • Où ? Trouvez un centre d'examen
  • Prix : 60€
  • Réussite : je vais à la commune chercher un permis de conduire provisoire.
  • Échecs : après 2 échecs le candidat doit suivre 6h de cours en auto-école où il sera interdit de présenter l'examen final pendant 3 mois.

Vous apprenez à conduire en filière libre ou par l'auto-école

Apprendre à conduire pendant la période de stage

Permis de conduire provisoire 18 mois et 36 mois

Si vous êtes titulaire d’un permis de conduire provisoire 36 mois en cours de validité, vous ne pourrez changer qu’une seule fois de méthode d’apprentissage. Vous pourrez demander un permis de conduire provisoire 18 mois après avoir réussi le test de perception des risques et le test de capacités techniques de conduite. Le test de capacités techniques de conduite peut être passé à condition d’avoir suivi 20 heures de cours pratiques via une école de conduite agréée ou d’avoir effectué minimum 3 mois de stage.

Si vous êtes titulaire d’un permis de conduire provisoire 18 mois en cours de validité, vous ne pourrez changer qu’une seule fois de méthode d’apprentissage et demander un permis de conduire provisoire 36 mois. Pour passer l’examen pratique sur la voie publique, vous devrez avoir suivi le rendez-vous pédagogique.

Dans ces cas, vous serez soumis à toutes les conditions applicables au modèle choisi. La période de stage effectuée sous le couvert du permis de conduire provisoire précédent sera prise en considération.

Les cours pratiques sont valables 3 ans.

Vous ne pourrez rouler que de 22 heures à 6 heures le lendemain, et ce les jours suivants :
le vendredi, le samedi, le dimanche, la veille des jours fériés légaux et les jours fériés légaux.

Le signe L réglementaire doit être placé à l’arrière du véhicule et à un endroit visible.

Vous ne pourrez pas effectuer du transport commercial de marchandises, ni tracter une remorque.

Permis de conduire provisoire 18 mois

Vous pourrez rouler seul.

Vous pourrez être accompagné de maximum 2 personnes qui devront satisfaire aux conditions suivantes:

  • être inscrit en Belgique et titulaire et porteur d’un document d’identité délivré en Belgique;
  • être, depuis 8 ans au moins, titulaire et porteur d’un permis de conduire belge ou européen valable pour la conduite de véhicules de la catégorie B (le conducteur qui ne peut conduire qu’un véhicule spécifiquement adapté à son handicap, ne peut accompagner un candidat lors de son apprentissage);
  • ne pas être déchu, ou ne pas avoir été déchu dans les 3 dernières années, du droit de conduire un véhicule à moteur et avoir satisfait aux examens éventuellement imposés par le juge.

Permis de conduire provisoire 36 mois

Vous devrez toujours être accompagné d’un guide qui est mentionné sur votre permis de conduire provisoire. Deux guides pourront être prévus. On n’insistera jamais assez sur l’importance que revêt le choix du guide à l’apprentissage. Cette personne, qui sera l’artisan de votre formation de conducteur, devra allier une parfaite connaissance de la réglementation routière à une expérience valable de la conduite d’un véhicule. L’élève vaudra ce que vaut le maître; l’apprentissage effectué sérieusement présentera un maximum de garanties de réussite.

Vous ne pourrez être accompagné que par l’un ou l’autre ou par les deux guides et/ou par un instructeur de conduite breveté, à l’exclusion de tout autre passager.

Le guide devra prendre place à l’avant du véhicule.

Pour être guide, il faut:

  • être inscrit en Belgique et titulaire et porteur d’un document d’identité délivré en Belgique;
  • être, depuis 8 ans au moins, titulaire et porteur d’un permis de conduire belge ou européen valable pour la conduite de véhicules de la catégorie B (le conducteur qui ne peut conduire qu’un véhicule spécifiquement adapté à son handicap, ne peut être guide à l’apprentissage, sauf si le candidat souffre du même handicap et conduit également un véhicule spécifiquement adapté à son handicap;
  • ne pas être déchu, ou ne pas avoir été déchu dans les 3 dernières années, du droit de conduire un véhicule à moteur et avoir satisfait aux examens éventuellement imposés par le juge;
  • sauf pour le même candidat, ne pas avoir été mentionné comme guide sur un autre permis de conduire provisoire pendant l’année qui précède la date de délivrance du permis de conduire provisoire. La présente interdiction ne s’applique pas à l’égard de ses enfants, de ses petits-enfants, de ses sœurs et frères, de ses pupilles ou de ceux de son partenaire légal;
  • avoir suivi, avec le candidat, une formation de 3 heures dans une école de conduite agréée en Wallonie (rendez-vous pédagogique) ou via e-learning (www.awsr.be). Cette formation est valable 5 ans.

Véhicule de stage permis de conduire provisoire 36 mois

En plus du rétroviseur habituel, le véhicule doit être muni d’un deuxième rétroviseur intérieur réglable permettant au guide de surveiller la circulation de manière satisfaisante, à l’arrière et sur la gauche (le miroir d’origine fixé au pare-soleil ne constitue pas un deuxième rétroviseur). S’il s’agit d’un véhicule équipé d’une carrosserie fermée, le véhicule doit être équipé de rétroviseurs extérieurs droits.

 

L’examen pratique

Pour pouvoir obtenir le permis B, vous devrez réussir un test de perception des risques (1) et un examen sur la voie publique (3), dans certains cas précédé par un test de capacités techniques de conduite (2). Vous devrez avoir réussi le test de perception des risques pour pouvoir vous présenter au test de capacités techniques de conduite et à l’examen sur la voie publique.

1.TEST DE PERCEPTION DES RISQUES

Il s’agit d’une condition d’accès au test de capacités techniques de conduite et à l’examen sur la voie publique, indépendamment de la filière choisie. L’épreuve se déroule par ordinateur. Vous serez confronté à différentes situations de circulation dans lesquelles vous devrez identifier les dangers qui se présentent.

Après 2 échecs successifs, vous devrez suivre 3 heures de cours en école de conduite agréée avant de pouvoir représenter le test.

2. TEST DE CAPACITÉS TECHNIQUES DE CONDUITE

Il s’agit d’une condition pour pouvoir obtenir un permis de conduire provisoire 18 mois. Le test en vue de l’obtention du “Certificat d’aptitude” vous permettra de prouver que vous disposez d’une maîtrise suffisante du véhicule pour poursuivre votre apprentissage sans guide.

Ce test comprend un contrôle technique simplifié de votre véhicule par l’examinateur, l’évaluation de votre conduite sur la route pendant 30 minutes et la réalisation d’une manœuvre, tirée au sort.

Pour avoir accès au test, vous devrez avoir réussi l’examen théorique et le test de perception des risques, et vous devrez avoir soit suivi minimum 20 heures en école de conduite agréée, soit fait minimum 3 mois de stage avec guide sous couvert d’un permis de conduire provisoire 36 mois.

Vous passerez ce test de capacités techniques de conduite avec le véhicule de l’école de conduite agréée (après 20 heures) ou avec votre véhicule (après minimum 3 mois de stage).

Si vous avez réussi ce test de capacités techniques de conduite, vous pourrez obtenir un permis de conduire provisoire 18 mois.

Après 2 échecs successifs, vous devrez suivre 6 heures de cours en école de conduite agréée avant de pouvoir représenter le test.

3. EXAMEN SUR LA VOIE PUBLIQUE

LE VÉHICULE D’EXAMEN

L’examen pourra uniquement avoir lieu si le véhicule est muni:

  • de 4 roues et de 3 places au moins;
  • du signe L à l’arrière et à un endroit visible (sauf pour un véhicule de l’école de conduite agréée);
  • d’un habitacle;
  • de ceintures de sécurité;
  • d’appuie-têtes à l’avant (lorsqu’il y a des appuie-têtes à l’arrière du véhicule, ceux-ci ne peuvent être enlevés avant le début de l’examen pratique).

Le véhicule doit pouvoir atteindre sur une route en palier une vitesse d’au moins 100 km/h.

Pour un candidat, détenteur d’un permis de conduire provisoire 36 mois:

  • le véhicule d’examen doit être muni d’un deuxième rétroviseur intérieur ou de rétroviseurs extérieurs droits si le véhicule est équipé d’une carrosserie fermée (un pour le guide et un pour le candidat). Le miroir d’origine fixé au pare-soleil ne constitue pas un deuxième rétroviseur;
  • le véhicule d’examen peut être muni d’une double commande à condition que la signalisation sonore requise soit présente et fonctionnelle;
  • l’accessibilité du frein de stationnement par le guide n’est pas exigée.

Les marques spécialement ajoutées pour vous aider en cours d’examen font obstacle à ce que celui-ci soit passé.

L’examen ne pourra avoir lieu à bord d’un véhicule muni d’une plaque marchand, d’une plaque d’essai ou d’une plaque transit de courte durée, ni à bord d’un véhicule immatriculé en tant qu’ancêtre. Cependant, les marques d’immatriculation temporaires de longue durée, également appelées marques d’immatriculation internationales, sont acceptées (entre autre les marques d’immatriculation du Shape et de l’OTAN). L’examen pourra avoir lieu à bord d’un véhicule muni d’une plaque d’immatriculation étrangère dans certains cas. Si vous souhaitez vous présenter à l’examen pratique avec un tel véhicule, veuillez le signaler lors de la prise de rendez-vous à l’examen pratique.

Les véhicules équipés de pneus à clous ne sont pas acceptés.

Les systèmes d’aide au stationnement, les caméras et les prismes destinés à vous aider pour les manœuvres sont autorisés. Les systèmes d’aide doivent être prévus d’origine sur le véhicule.

Le véhicule doit être dans un état de propreté suffisant.

Les véhicules électriques sont également admis s’ils satisfont aux dispositions ci-dessus.

Résultat de l’examen sur la voie publique

Au terme de l’examen sur la voie publique, l’examinateur vous expliquera clairement sa décision finale et ses constatations. Il motivera son choix à l’aide de ce qu’il a pu observer pendant l’examen.

En outre, il fera le parallèle entre ses constatations et votre autoévaluation.

VOUS AVEZ RÉUSSI L’EXAMEN SUR LA VOIE PUBLIQUE

Selon le cas, l’examinateur vous délivrera un formulaire “Demande d’un permis de conduire”.

Ce document vous permettra d’aller retirer votre permis de conduire auprès de votre administration communale.

VOUS N’AVEZ PAS RÉUSSI L’EXAMEN SUR LA VOIE PUBLIQUE

Si vous n’avez pas réussi l’examen sur la voie publique, vous ne pourrez pas vous présenter à une nouvelle épreuve le jour même.

EN CAS DE PROBLÈMES

Si vous avez une réclamation à formuler, adressez-vous immédiatement au chef du centre d’examen. C’est la méthode la plus simple et la plus rapide parce que vous êtes sur place et que l’objet du litige peut être traité immédiatement.

Si vous n’êtes pas satisfait de la solution intervenue, adressez-vous sans retard, par téléphone de préférence, à la direction de l’entreprise dont dépend le centre d’examen.

En dernier ressort, adressez-vous aux autorités compétentes. Consultez notre site web www.goca.be pour plus d’information.

En outre, il est prévu dans chaque centre d’examens, des boîtes aux lettres spéciales dans lesquelles vous pouvez nous faire part aussi bien de vos plaintes que de vos suggestions. Le contenu de ces boîtes est examiné régulièrement afin de pouvoir prendre les mesures qui s’imposent.

PROCÉDURE DE RECOURS

Après un deuxième échec à l’examen sur la voie publique vous pourrez introduire un recours pour le dernier examen sur la voie publique dans les 15 jours de l’échec, par lettre recommandée.

Consultez notre site web www.goca.be pour plus d’information.

Conclusion

Ce n’est qu’en étant bien préparé que vous pourrez aborder vos examens avec confiance. Et c’est cette confiance en vous qui, s’ajoutant à vos connaissances et à votre expérience, vous mènera à la réussite que nous vous souhaitons.

Examen final

  • Conditions accès :
    • 18 ans
    • Théorique et test de perception des risques en cours de validité
    • Filière libre : avoir roulé minimum 1500km et que le candidat et son guide soit en possession d’une attestation d’enseignement des 3h de formation pédagogique en cours de validité
  • Quand (après 30h de cours en auto-école ou 3 mois de stage sous permis provisoire )
  • Où ? Trouvez un centre d'examen
  • Prix : 36€
  • Réussite : je vais à la commune chercher le permis définitif
  • Échecs : 2 échecs = 6h de cours en auto-école