À quel âge peut-on passer l'examen théorique ?

Vous devez avoir 17 ans minimum le jour de l'épreuve.

Où présenter l'examen théorique ?

L'examen théorique se déroule dans un des 14 centres d'examen agréés par la Wallonie. Le choix du centre d'examen n'est pas nécessairement lié à votre domicile. A vous de voir celui qui vous convient le mieux en consultant la page trouver un centre d'examen. Attention, les heures d'ouverture et les modalités d'inscription (sur rendez-vous ou non) peuvent être différentes d'un centre d'examen à un autre.

Si vous souhaitez présenter l'épreuve en allemand, vous devez choisir le centre d'examen situé à Eupen.

Exceptionnellement et sur rendez-vous uniquement, il vous est possible de présenter l'examen théorique en anglais ou en néerlandais dans les centres d'examen de Couillet et de Wandre.

Trouver un centre d'examen

Combien cela coûte-t-il ?

La participation à l'examen théorique vous coûtera 15 €. Ce montant vous sera demandé à chaque participation.

Si vous présentez l'examen en anglais ou en néerlandais, un supplément d'environ 50 € vous sera réclamé pour les frais d'interprétariat.

Comment se déroule l’examen théorique ?

L’épreuve est intégralement réalisée sur ordinateur et dure environ 30 minutes.

Vous recevrez une série de 50 questions en rapport avec des situations de circulation réelle. Les questions sont énoncées oralement et apparaissent à l’écran de l’ordinateur. Après l'énoncé de chaque question, vous disposez d'un temps de réflexion de 15 secondes maximum pour faire un choix parmi les réponses proposées. Il n'y a qu'une seule bonne réponse par question.

Sur quelle matière serai-je interrogé ?

Les 50 questions de l'examen théorique porteront sur les matières suivantes :

  • signaux routiers, priorité, dépassement, arrêt et stationnement, changement de direction, croisement, place sur la voie publique, autoroutes, routes pour automobiles, passages à niveau , vitesse, permis de conduire, déchéance du droit de conduire, alcool, conduite défensive, mesures à prendre pour venir en aide aux victimes d’accidents de la route, principes les plus importants afférents au respect des distances, risques de conduite liés aux différents états de la chaussée, facteurs de sécurité concernant le chargement du véhicule et les personnes transportées, règles d’utilisation du véhicule en relation avec le respect de l’environnement, documents administratifs;
  • importance de la vigilance et des attitudes à l’égard des autres usagers;
  • fonctions de perception, d’évaluation et de décision, notamment temps de réaction, et modification des comportements du conducteur liés aux effets de l’alcool, des drogues et des médicaments, des états émotionnels et de la fatigue;
  • caractéristiques des différents types de routes et prescriptions légales qui en découlent;
  • risques spécifiques liés à l’inexpérience d’autres usagers de la route, aux catégories d’usagers les plus vulnérables tels que les enfants, les piétons, les cyclistes et les personnes à mobilité réduite;
  • risques inhérents à la circulation et à la conduite de divers types de véhicules et aux différentes conditions de visibilité des conducteurs de ces véhicules;
  • réglementation relative aux documents administratifs liés à l’utilisation du véhicule;
  • précautions nécessaires à prendre en quittant le véhicule;
  • éléments mécaniques liés à la sécurité de la conduite: pouvoir détecter les défectuosités les plus courantes pouvant affecter notamment le système de direction, de suspension, de freinage, les pneus, les feux et clignotants, les catadioptres, les rétroviseurs, les lave-glaces et essuie-glaces, le système d’échappement, les ceintures de sécurité et l’avertisseur sonore;
  • équipements de sécurité des véhicules, notamment utilisation des ceintures de sécurité, appuie-tête et équipements de sécurité concernant les enfants;
  • sécurité dans les tunnels.

Comment sont comptés les points ?

Vous devez obtenir un minimum de 41 points sur 50 pour réussir l'examen théorique.

En cas de réponse incorrecte, une distinction est faite entre les infractions graves et les fautes mineures. Une faute mineure signifie 1 point en moins tandis qu'une faute grave vaut 5 points en moins.

Une infraction grave, c'est quoi ? C'est toute infraction du 3e degré (par ex. brûler un feu rouge ou franchir une ligne blanche continue), toute infraction du 4e degré (par ex. ne pas respecter l'injonction d’un agent de police) et tout dépassement de la vitesse maximale autorisée.

Vous ne pourrez donc comptabiliser plus de neuf fautes mineures ou plus d'une infraction grave et quatre fautes mineures. Deux infractions graves mènent directement à l’échec.

En cas de réussite, vous serez encore soumis à un test de lecture à l’issue de l’examen théorique (sauf si vous êtes déjà titulaire d’un permis de conduire). Le candidat qui ne satisfait pas au test de lecture doit subir un examen effectué par un ophtalmologue de son choix.

Que se passe-t-il en cas d'échec ?

Vous pouvez présenter l'examen théorique autant de fois que nécessaire. Cependant, après deux échecs (ou un multiple de 2), vous serez obligé de suivre 12 heures de cours théoriques en auto-école avant de pouvoir faire une nouvelle tentative.

Vous avez réussi l’examen théorique ? 

Le centre d’examen délivre une attestation de réussite valable 36 mois et une demande de permis provisoire à présenter auprès de votre administration communale.

Au moment de la demande du permis de conduire provisoire, vous devez préciser la filière d'apprentissage que vous avez choisie. En Wallonie, vous avez le choix entre les trois filières suivantes :

FILIÈRE AUTO-ÉCOLE

FILIÈRE LIBRE

ACCÈS DIRECT

Attention, l’examen théorique pour la catégorie B ne vous permet pas d'obtenir un permis de conduire (provisoire) de la catégorie AM, A1, A2 ou A.

Pour rappel, il est interdit de conduire à l’étranger sous couvert d’un permis de conduire provisoire.